Le blog

Andor Lilienthal, l'homme qui joua contre 10 champions du Monde !


Andor Lilienthal, plus vieux Grand-Maître en activité (il avait eu son titre en 1950) vient de nous quitter, le 8 mai 2010, à Budapest, à l'âge de 99 ans. Né de parents hongrois, à Moscou, le 5 mai 1911, Andor va passer sa jeunesse dans sa Hongrie familiale. Passionné par le jeu d'échecs, il fait ses premières à Paris, en 1930, l'italien Massimiliano Romi, fervent supporter du Duce, s'en souvient encore !

Les Noirs jouent et gagnent.

Romi, M-Lilienthal, A, Paris 1930.

Revenant régulièrement dans la capitale française, Lilienthal annule contre Alekhine, en 1933 et surprend le célèbre joueur franco-polonais Xavier Tartacover, qui défia le hongrois avec un contre-Gambit Albin, dans un style très romantique !

Faste année 1934, où Andor gagne le tournoi d'Ujpest, devant quelques uns des meilleurs joueurs mondiaux.


Il gagne aussi le tournoi de Sitges, la même année, mais c'est lors du tournoi d'Hastings, en décembre 1934, que le joueur hongrois va tutoyer les sommets échiquéens, en battant le champion du Monde José Raul Capablanca !

Un mois plus tard, le 21 février 1935, lors du super-tournoi de Moscou, gagné par Salo Flohr, il annule contre Emmanuel Lasker, qui régna sur les échecs pendant plus de 20 ans !


Lors de ce tournoi, Lilienthal va perdre une partie avec deux qualités de plus, contre Ragozin !


Aux Olympiades de Varsovie, en 1935, alors qu'il joue dans l'équipe de Hongrie, Andor enfume un certain Frank J.Marshall !


2 ans plus tard, lors de l'Olympiade de Stockholm, où il joua pour la dernière fois pour l'équipe de Hongrie, c'est Max Euwe qui fit une énorme bourde dans une position gagnante ...


Euwe, M-Lilienthal, A, Ol Stockholm 1937, 0-1.


Dans cette position gagnante, le mathématicien batave joua le terrible 71.Fd5 ?? (71.Fg6 ! +-) sur quoi, le joueur hongrois répondit par 71...f2 ! et Euwe coucha son Roi ! Comme quoi, même les anciens champions du Monde peuvent faire des gaffes !

Juste après cette Olympiade, Lilienthal émigrera en URSS, peut-être par a-t-il rejoint le paradis socialiste par conviction idéologique, puisqu'à l'époque, le pays des Soviets avait une énorme aura chez beaucoup d'européens et les dures réalités staliniennes n'étaient pas encore trop connues ! Il n'en reste pas moins que le monde des Echecs a été, relativement, épargné par les terribles purges du dictateur géorgien, excepté l'éminent juriste, membre du gouvernement, et grand pousseur de bois, Nikolaï Krylenko, qui fut emporté par l'écume révolutionnaire, en 1938 !


Mais c'est en 1940, alors que l'orage gronde en Europe, que Lilienthal remporte son grand succès échiquéen, puisqu'il remporte le 12eme championnat d'URSS, devant Smyslov, Keres et Botvinnik, excusez du peu !

Les Blancs jouent et gagnent.

Lilienthal, A-Botvinnik, M, Moscou 1940, 1-0.


Mais c'est Alexandre Kotov, qui subira les foudres du nouveau soviétique !

Les anciens et futurs champions du Monde furent souvent martyrisés par cet Andor là, et alors que les allemands sont aux portes de Moscou et que les services gouvernementaux ont déménagé à Kouibyshev, dans la nouvelle capitale rouge, Lilienthal fit passer ses classes à un certain Smyslov !


2 ans plus tard, au 13eme championnat d'URSS, Smyslov, avec les Blancs, chutera encore une fois contre le joueur d'origine hongroise ! Et en 1947, Andor se retapera le scalp du futur champion du Monde ! Lilienthal, la bête noire de Vassily Smyslov !


Heureusement, ce dernier prit sa revanche, enfin, lors de la 15eme édition du championnat d'URSS, en 1947, à Leningrad, compétition qui vit Lilienthal enfumer Bronstein !

Les Blancs jouent et gagnent.

Lilienthal, A- Bronstein, D, URSS ch Leningrad 1947 (9).


Il fit 5eme de l'Interzonal de Saltsjobaden, gagné par Bronstein, en 1948, tournoi qui fut immortalisé par un livre de Vasja Pirc.


8eme du Tournoi des Candidats, en 1950, gagné une nouvelle fois par Bronstein, il martyrisa, encore une fois, Alexandre Kotov !


Mais à 40 ans, Lilienthal fut plutôt attiré par l'entraînement que par la compétition, la concurrence au Pays des Soviets étant très rude. Dans les années 50, il se fera le mentor de Tigran Petrossian puis il secondera Vassily Smyslov dans ses duels contre le grand Botvinnik, hantant, de son élégante silhouette, les salles et les cercles d'échecs !


Il joue quelques tournois, comme celui de Moscou, en 1962, où il va apprendre à vive au jeune ambitieux nommé Bent Larsen !

Les Blancs jouent et gagnent.

Lilienthal, A-Larsen, B, Moscou 1962, 1-0.


En 1976, Andor retourna définitivement en Hongrie, et s'adonna au journalisme échiquéen, durant ...34 ans !!


Avec sa disparition, c'est tout un pan de la culture échiquéenne du XXeme siècle qui s'en va, puisque Lilienthal connût tous les champions du Monde du siècle passé ! Ce fut aussi un survivant de l'histoire, puisqu'il survécut à la révolution bolchevique, aux purges staliniennes, et à l'invasion nazie !

La passion des échecs depuis 1950 Avec ses 200 membres de tout âge, l'Échiquier du Roy René est le plus ancien Club d’Échecs d'Aix-en-Provence

1 rue Emile Tavan, 13100 Aix-en-Provence
T.04.42.21.01.29

 

Abonnez-vous à la Newsletter
  • Instagram

echiquierduroyrene.org | L'Échiquier du Roy René | Club d'échecs | Aix-en-Provence