Le blog

Si proche, si loin ...de la montée en N1 !



En ce dimanche matinal, la phalange aixoise attendait sagement leurs adversaires de Saint-Affrique. L'enjeu était clair ! En cas de victoire, Aix finirait nécessairement troisième, gagnant son billet pour la montée en Nationale 1. Mais le match serait certainement plus difficile que la veille, puisque le club aveyronnais, célèbre pour son tournoi estival, avait d'autres atouts, notamment sur les premiers échiquiers.

Au premier échiquier, Glenn Flear affontait la Hollandaise, variante Leningrad, de Darko Anic, et super-Glenn, malgré son beau "yellow shirt", sensé éblouir l'adversaire, tomba les armes à la main contre un Darko inspiré ! Première défaite de la saison pour le GM anglais, après une saison stratosphérique !

Au 2eme échiquier, Manu "Aristoteles" Valles, se mangea une variante maison du MI bulgare Krum Georgiev ! Dur, dur ...mais ce sont des choses qui arrivent !

Le match s'annonçait donc sous de mauvais auspices, surtout que Tonton JP, qui, une de fois de plus, jouait le Système de Londres sans vraiment le connaître, se faisait durement contrer par Anthony Guennoun !


Heureusement, le plus aixois des marseillais dégaina son arme secrète ...

la chupa chups !!

et le JP arriva à sauver sa "pose" vraiment pourrie !

Heureusement, nous étions nettement supérieur sur les deux derniers échiquiers, sur lesquels Christine Flear remporta la victoire, contre une vieille connaissance, Alain Herrero, et Dominique Jeanjean battit la féminine adverse. Le score était donc de 2 à 2, à mi-match.

Sur le 3eme échiquier, Stan Stojanov annulait contre Stephen Boyd, il restait donc deux parties cruciales ! JP Duquesnoy, au 4eme échiquier, jouait une superbe Sicilienne contre Garrido, mais dans une position gagnante, The Duke, en zeitnot, perdit le fil de la partie et perdit une qualité ...mais il réussit à sauver la mise ! Laurent Milesi, après une partie rondement menée, rata malheureusement le gain dans une partie archi-gagnante, victime de la fatigue !

Dans cette position, l'aixois joua 42...Df3+ ??, permettant la nulle par répétition de coups après 43.Fg3, car les Noirs n'ont malheureusement pas le temps de promouvoir le pion, permettant aux Blancs d'assurer la nulle par Txg6 !!

42...Dh1 + donnait une victoire immédiate aux Noirs, et la montée pour l'ERR ! Cruelle fin de match ! Mais la montée ça sera pour une prochaine fois, et la saison aixoise fut très réussie en Nationale 2 ! Bravo à tous les joueurs qui ont participé à cette belle aventure !

Le classement final, avec les 3 premiers qui montent dans la division supérieure:

Bravo à nos amis vitrollais !

A Marseille, la N3 gr II rencontrait l'équipe de Marseille-Echecs, qui jouait son maintien. Dans la salle de la rue Papety, aux Catalans, à deux pas de la Belle Bleue, nous étions sous le regard de glorieux anciens, aéropage de champions du monde dans lequel s'était glissé un intrus ...

Le match fut engagé, et les points, également répartis ! Solange Burmonas qui remplaçait Julie Esposito (qui a bien grandi depuis ...) s'est vaillamment battue contre William Desmas, et aura raté la nulle d'un cheveu ! Idem pour Philippe Gaillard, vaillant mousquetaire qui tomba sur un Simon Kaser en grande forme ! Mais Romain Burmonas et Yves Loysel, rapportèrent deux précieux points qui nous mirent à égalité.

Enfin, alors que Denis Nobili venait à bout de son adversaire, Fred "Street Fighter" Lemière tombait, sous le londonien système de Marie-Christine Esposito !

Mauvais week-end, pour Fred, mais Jean-Claude ne t'en voudra pas !

Il restait deux parties pour faire pencher la balance : moi contre Gérard Axisa et Larbi Belheine, l'homme au bonnet, toujours aussi curieux, contre Pascal Bremond ! Parties indécises qui ont connu quelques rebondissements ! Larbi, qui jouait son Est-Indienne favorite, rata l'occasion de prendre un avantage conséquent dans cette position :


(Pascal Bremond pensif ...)th

Ici, le joueur phocéen joua hxg, les noirs reprirent le pion et Fe3 ?


Les Noirs jouent et gagnent.

Bremond, P (1995)- Belheine, L (2055), N 3 grII Marseille 2010 (9).

Après avoir raté le gain, la partie se perdit dans des méandres bien incertains, et se conclue par une nulle.

Quant à moi, j'eus un avantage positionnel pendant un long moment, craquant un peu en zeitnot, en étant obligé de larguer une qualité ! Profitant des imprécisions de mon adversaire qui avait fort bien défendu jusque là, je ratai le gain au 54eme coup !

Les Blancs jouent et gagnent.

Giraud, T (2080)-Axisa, G (1904), N 3 grII Marseille 2010 (9).

Après avoir raté le gain, la partie s'équilibra et la nulle fut conclue. Les deux équipes se partageaient donc, également, les points, et se maintenaient toutes les deux !

La N3 gr I, jouait à Aix en Provence, et la victoire était impérative, dans l'espoir de se maintenir. Mais avec un forfait sur l'échiquier féminin, l'affaire se présentait déjà très mal et malgré un match nul méritoire, le forfait de la féminine nous coûtait le match.

Notre deuxième N3, qui après être montée l'année dernière, redescend après une vaillante saison ! Mais il faut dire que ce groupe I était particulièrement relevé !

A la saison prochaine, That's all folks !

Finissons cette magnifique saison par l'Alibaba Twist de Bob Azzam, la chanson préférée de Larbi !

La passion des échecs depuis 1950 Avec ses 200 membres de tout âge, l'Échiquier du Roy René est le plus ancien Club d’Échecs d'Aix-en-Provence

1 rue Emile Tavan, 13100 Aix-en-Provence
T.04.42.21.01.29

 

Abonnez-vous à la Newsletter
  • Instagram

echiquierduroyrene.org | L'Échiquier du Roy René | Club d'échecs | Aix-en-Provence