Le blog

NII : épilogue et bilan



Notre équipe se déplaçait à Nîmes le premier week-end du mois d’avril pour l’ultime étape du championnat. Les rencontres avaient lieu dans les locaux du club, situés dans l’enceinte du Stade des Costières. Le suspense était tout relatif : sauf improbable faux-pas de dernière minute, la 1ère place synonyme d’accession en division supérieure ne semblait plus pouvoir échapper à l’équipe hôte.

Gueugnon - Aix

Le samedi nous sommes opposés à Gueugnon, équipe déjà condamnée à la relégation. Nous savons depuis quelques jours qu’un forfait handicape l’équipe adverse, ce qui signifie pour Valérie la possibilité de vaquer à d’autres occupations. Le stade hébergeant simultanément un après-midi dansant, nous avons le privilège rare de débuter nos parties dans une ambiance sonore de discothèque …

Au 1er échiquier avec les noirs, Laurent en manque de sommeil obtient rapidement une position difficile sinon perdante, qu’il parviendra à sauver après plusieurs rebondissements.

Pavel valorise quant à lui sa domination à l’aile-dame au terme d’une longue partie positionnelle.

En léger zeitnot - événement suffisamment rare pour être signalé ! - Dominique annihile avec sang froid les menaces adverses avant de transposer dans une finale de Fous gagnante avec un pion de plus.

Camille s’impose également après avoir décliné une proposition de nulle plus tôt dans la partie.

Fabien pourtant favori sur le papier concède le partage du point à son jeune adversaire.

Timothy ajoute facilement un point supplémentaire à notre compteur.

De mon côté, j’ai un avantage a priori sans risques depuis la sortie de l’ouverture, et il me reste plus de temps qu’à mon adversaire. Mais les choses vont soudainement se gâter … Ironie de l’histoire, je n’en savais rien mais l’arbitre était sur le point d’interrompre le match, car l’alarme s’enclenche automatiquement à 22h dans l’enceinte du Stade des Costières. Je me demande quel résultat il comptait donner à cette partie dans ce cas …

Score final : 5 – 0 en notre faveur.


De son côté Nîmes a battu Sainte-Foy 5 à 2.


Aix – Sainte-Foy

Le lendemain, alors que le match est sur le point de commencer, et qu’une partie des joueurs de Sainte-Foy s’installent, nous faisons remarquer à l’arbitre que leur composition manque toujours à l’appel. Il me demande alors si je souhaite appliquer le règlement et décompter du temps des pendules de nos adversaires. Evidemment, à quoi sert un règlement sinon ? C’est la deuxième fois de la saison, après la ronde 5 contre Villeurbanne, que nous sommes confrontés à cette situation.

Au 1er échiquier Laurent, toujours en manque de sommeil, propose rapidement nulle. Avec les noirs et un peu moins d’elo Sevan Buscara ne voit aucune raison valable de refuser.

Pavel joue encore une belle partie positionnelle. Son couple D + F domine le couple D + C des blancs. Sous pression son adversaire gaffe et perd une pièce.

Fabien prend peu à peu l’ascendant en finale de tours, puis s’impose.

Camille gagne un pion au sortir de l’ouverture et fait ensuite parler sa technique.

Timothy poursuit sa série de victoires.

Valérie a longtemps eu une position inférieure, passive mais solide, qui va finalement se retourner en sa faveur.

Je suis quant à moi opposé à un adversaire beaucoup moins bien classé, ce qui de mon point de vue n’est plus un avantage aussi significatif qu’autrefois : aujourd’hui il n’y a pratiquement plus de parties faciles. Il nous reste à tous les deux peu de temps à la pendule.


J’ai gardé le meilleur pour la fin, avec Dominique qui signe une partie d’attaque en grand style.

0 vue

La passion des échecs depuis 1950 Avec ses 200 membres de tout âge, l'Échiquier du Roy René est le plus ancien Club d’Échecs d'Aix-en-Provence

1 rue Emile Tavan, 13100 Aix-en-Provence
T.04.42.21.01.29

 

Abonnez-vous à la Newsletter
  • Instagram

echiquierduroyrene.org | L'Échiquier du Roy René | Club d'échecs | Aix-en-Provence