Le blog

LOGO-l-echiquier-du-roi-rene-aix-en-prov

La variante de chasse sur l'Alekhine.


Alexandre Alekhine fut le 4eme champion du Monde, en battant le cubain José-Raul Capablanca, en 1927. Il perdit son titre, à la suprise générale, contre Max Euwe, en 1935, mais redevint champion du Monde, deux ans plus tard, dans un match revanche. La seconde guerre mondiale bouleversa l'activité échiquéenne, et, réfugié au Portugal, il y mourrut en 1946, rongé par l'alcool. Il repose désormais au cimétière Montparnasse, à Paris.

Tacticien hors-pair, le champion russe, naturalisé français en 1927, Alekhine n'inventa pas cette défense, qui consiste à sortir le Cavalier du Roi sur la case f6, pour répondre à 1.e4, coup qui invite les Blancs à pousser, naturellement, leur pion en "e5" pour chasser ce canasson provocateur ! En effet, déjà, en 1801, Napoléon 1er avait vaincu Madame de Rémusat avec cette défense !

C'est en 1921 que le champion russe réhabilite cette défense au plus haut niveau, contre Saemisch, à Budapest, avec une nulle à la clé, puis contre Steiner, dans le même tournoi, avec une victoire. Pour l'anecdote, aux Olympiades de Paris, en 1924, le surréaliste Marcel Duchamp, qui jouait pour la France, utilisa 6 fois la Défense Alekhine, et fit un score de +4 -2 !


Bobby Fischer l'utilisa aussi, lors de la 19eme partie contre Boris Spassky, pour le titre mondial, en 1972, à Reykjavik.

Mais mon propos n'est pas de relater l'histoire de cette Défense, ni d'en donner une vision exhaustive, beaucoup de livres s'y attachent déjà, mais de proposer une variante pour les Blancs, que m'avait montré, jadis, Tonton "chupa chup" JP !


Donc dans les nombreuses variantes pour contrer cette Défense, nous allons utiliser la variante de chasse, qui a le mérite d'être totalement forcé ! Nous aurons donc après :

1.e4 Cf6 2.e5 Cd5 3.c4 Cb6 4.c5 Cd5.

Ici, 2 fois sur 3 les Blancs vont jouer 5.Fc4. Je propose donc, à mes lecteurs, de jouer plutôt 5.Cc3, pour arriver à cette position de base.

Chessbase 10 nous donne 3 réponses principales :

- 58 % des joueurs jouent 5...e7-e6.

- 27 % des joueurs jouent 5...Cd5xc3.

- 15 % des joueurs jouent 5...c7-c6.

1°) 5...e7-e6.

Le coup des Noirs menace directement le pion c5. Il y a 3 réponses principales blanches :

- 6.d4, pour 42 % des joueurs. Un coup logique qui protège le pion c5 attaqué tout en ouvrant la diagonale c1-h6 pour le Fou.

- 6.Fc4, pour 27 % des joueurs, qui conduit à un Gambit de pion et à un jeu dynamique.

- 6.Cc3xd5, pour 26 % des joueurs, suivi de 7.d4, une approche plus tranquille.

Je vous propose aucune des trois réponses, mais une sous-ligne, utilisée par 3% des joueurs et qui continue par 6.Dg4 !?.

Un coup qui rompt avec les règles du développement, dans les ouvertures, qui dit qu'il faut éviter de bouger la Dame avant les pièces mineures. Il a l'avantage de la suprise, protège indirectement le pion c5, puisque ce serait alors g7 qui ne serait plus défendu, et qui met déjà la pression sur l'aile-roi des Noirs.

Les Noirs peuvent répondre par de nombreux coups, mais 6...Cc6 est le principal.

6.Dg4!? est donc tout à fait jouable, et il va amener votre adversaire dans des eaux bien troubles ...

2°) 5...Cd5 xc3.

Un coup qu'attende les Blancs !! Ici, l'astuce est de ne pas reprendre avec le pion "b", vers le Centre, comme on vous a appris dans les meilleures Ecoles d'échecs, mais avec le pion "d" !


1°) La colonne "d" est semi-ouverte.

2°) La Dame blanche, pourra transiter par la case a4 pour se diriger vers l'aile-roi des Noirs, c'est un peu l'idée de cette ouverture.

3°) Le Cavalier-Dame étant sorti précocement, le grand-roque sera facilité.

2 réponses noires sont à peu près également jouées, dans cette position, nous allons donc les voir une à une.


a°) 6...d6.


7.cxd exd 8.Ff4!, selon Evgeni Sveshnikov.

8...d5

Le mieux est de suivre l'analyse de Sveshnikov, contre Palatnik, en 1988 :

A noter que si les Noirs jouent 8...De7, les Blancs répondent par 9.De2.

Cette variante à base de Ff4, ne promet rien d'autres qu'un léger avantage pour les Blancs, une partie plus agréable à jouer, rien de plus.

b°) 6...e7-e6.

7.Fe3 Cc6 8.Cf3 b6, ici, je propose un Gambit de pion en jouant 9.Da4 !?


La Dame, en fait, va se diriger vers l'aile-Roi, en glissant sur la 4eme rangée ! Le Fou va se poster en d3 ou b5, conjugué avec le grand-roque, qui va poster, en un seul coup, la Tour "a" sur la colonne semi-ouverte "d".

Un exemple de partie, que j'ai joué sur ce thème, il y a désormais bien longtemps !


3°) 5...c7-c6.

Je ne vais pas faire une longue analyse sur cette troisième réponse, relativemnet peu jouée, mais je conseille de jouer 6.Da4 !?, un coup que je n'ai pas trouvé dans Chessbase, mais que Rybka trouve tout à fait jouable, et qui peut retomber dans la deuxième ligne, si les Noirs prennent en c3, ce qui est plutôt la ligne recherchée par les Blancs, car très dynamique !

Allez, un petit tour à Venise ...

La passion des échecs depuis 1950 Avec ses 200 membres de tout âge, l'Échiquier du Roy René est le plus ancien Club d’Échecs d'Aix-en-Provence

1 rue Emile Tavan, 13100 Aix-en-Provence
T.04.42.21.01.29

 

Abonnez-vous à la Newsletter
LOGO-l-echiquier-du-roi-rene-aix-en-prov
  • Instagram

echiquierduroyrene.org | L'Échiquier du Roy René | Club d'échecs | Aix-en-Provence