Le blog

LOGO-l-echiquier-du-roi-rene-aix-en-prov

Hyeres 2019 Open A: Impressions aixoises d’une campagne hyéroise

Après une rude semaine de compétition en pays varois, la tradition du bilan nous invite à signaler quelques traits saillants de cette belle aventure et à revenir sur les résultats de nos jeunes espoirs. Au passage, il est à rappeler qu’il s’agissait pour eux d’une première expérience à ce niveau. Qu’ils aient été déçus ou satisfaits, ils ont tous exprimé leur souhait de revenir plus forts l’année prochaine. D’ailleurs, à peine rentré à la maison, je recevais déjà des « défis » sur chess.com ! Et plus sérieusement, les instances du club se penchent déjà sur les pistes à développer pour la suite : cours, stages, accompagnements plus nombreux…

Dans l’ensemble, les résultats sont plutôt conformes à ce que l’on pouvait attendre.

Roman achève son tournoi avec 4,5/9 et une perf à 1280. Son application et sa progression ne font aucun doute et il ne semble pas excessif de suggérer qu’il aurait même pu prétendre à mieux. Et il le sait ! Un petit passage à vide en milieu de tournoi aura raison de ses ambitions mais le contenu des parties donne de nombreux motifs de satisfaction. Surtout, il aura engrangé de l’expérience dans la gestion des parties. 

Raphael réalise un encourageant 4/9 et montre de très bonnes qualités pratiques. Il le fallait bien d’ailleurs puisqu’il a « oublié sa prépa » à plusieurs reprises mais son attrait pour la tactique et sa capacité à « pêcher en eaux troubles » sont indéniablement à valoriser.

Erik (3,5/9) a fini la compétition en boulet de canon ! Après un départ franchement déprimant, en contraste flagrant avec l’excellent contenu de ses parties, il a su garder le cap, travailler et imposer peu à peu son jeu. Gros bosseur, il n’y a qu’une seule partie où il n’a pas obtenu une position théorique au-delà du dixième coup. Très prometteur pour la suite. Ah oui…et ne pariez jamais sur une partie de moins de trois heures avec celui-là J

Yuna (3,5/9) était assez déçue de son championnat. Toujours solide dans le jeu positionnel, elle a manqué de lucidité à différents moments clefs qui auraient pu la faire véritablement décoller. On pense notamment à sa position gagnante contre un joueur classé 1461. Sans baisser les bras, elle n’a jamais vraiment récupéré « mentalement » de ce revers. Des points que l’on aura l’occasion d’approfondir dans les semaines et les mois à venir.

Tim (3/9) poursuit son rapide apprentissage d’un jeu qu’il a découvert en septembre. Couplée à son talent, sa grande amitié avec Roman ne peut pas faire de mal sur ce point ! Il devra surtout apprendre à se faire confiance. Il a donné deux parties assez bêtement, simplement parce qu’il s’était persuadé que son adversaire était plus fort. Vu le temps qu’il consacre aux échecs et son sens de l’initiative, il est clair qu’il a de beaux jours devant lui.

Antonin (3/9) doit lui aussi apprendre à se faire confiance. Au cours des matinées de préparation, il semblait immédiatement tout retenir. Ses parties confirment d’ailleurs cette application. Trop souvent, cependant, le stress et la peur de mal faire l’ont emporté. Il lui faut absolument plus de temps de jeu parce que ses remarques à l’analyse sont presque toujours pertinentes.

Pour en finir avec nos guerriers de l’open A, Corentin (2/9) doit être félicité pour sa concentration et sa détermination tout au long de la semaine, lui qui était clairement le moins expérimenté du groupe.

Dans l’open B, Capucine (3/9) et Florentin (4/9) ont alterné l’excellent et le moins bon. Leur participation aux entraînements des plus grands s’inscrit dans la dynamique de l’émulation, chère à l’équipe pédagogique de l’Échiquier du Roy René. Comme si souvent, à ces âges, ils ont eu tendance à jouer trop vite en début de tournoi. Florentin a tout de même réussi à jouer plusieurs parties de plus d’une heure ! Et pour ceux qui n’auraient pas encore pris la mesure du caractère de Capucine, il n’y a qu’à mentionner sa quête sans relâche pour finalement obtenir une photo en compagnie de Susan Polgar, véritable star internationale et marraine de ce championnat !

Au moment de conclure, remercions chaleureusement les parents de nos jeunes pour leur soutien et leur confiance. Mentions spéciales pour Louis Grandjonc et surtout pour Caroline Perret pour leur immense gestion logistique tout au long de la semaine. Cuisine, sorties, dvd, jeux, etc. Rien n’aura été laissé au hasard au camping des Palmiers. Tout ceci n’a fait que faciliter le travail du coach ! Au plaisir de reformer cette belle équipe sur de futures compétitions…

La passion des échecs depuis 1950 Avec ses 200 membres de tout âge, l'Échiquier du Roy René est le plus ancien Club d’Échecs d'Aix-en-Provence

1 rue Emile Tavan, 13100 Aix-en-Provence
T.04.42.21.01.29

 

Abonnez-vous à la Newsletter
LOGO-l-echiquier-du-roi-rene-aix-en-prov
  • Instagram

echiquierduroyrene.org | L'Échiquier du Roy René | Club d'échecs | Aix-en-Provence