Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry



The man of the day restera Christian "Prison Break" Barreau, qui réussit l'exploit de battre le nîmois Bruno San Marco, dans un week-end échiquéen plutôt laborieux, pour les formations aixoises.
Beaucoup d'équipes  jouaient, en ce samedi 17 octobre 2009, et les résultats furent contrastés ! La Nationale 5, emmenée par le guevaresque Jean-Paul Scamaroni,





 a brillamment vaincu les hoplites de Larragne, sur le score sans appel de 5 à 1, alors que l'au
tre équipe, consituée de jeunes du club, décimée par une pandémie incertaine, avait du déclarer forfait !
Les Nationales 6 ont eu des destins croisées. Aix IV a sèchement battu l'Echiquier Alpilles Durance alors qu'Aix 1 se prenait une valise contre les aubagnais. Alors que Marseille-Echecs venait à bout d'Aix 3, sur le score de 3 à 1, Aix 2, mené par Amos et David Benezra, partageait les points contre Aubagne 2.
Les Nationales 3 ont souffert, alors que la Nationale 2 a réussi à limiter les dégâts.
La N3 Une se déplaçait sur les terres nîmoises, contre le redoutable club de l'Echiquier Nîmois, qui avait vaincu, la saison passée, notre équipe Une désormais en Nationale 2. La tâche s'avérait donc difficile contre les gladiateurs nîmois !
Je mettais mis au 1er échiquier, avec les Noirs, m'étant préparé contre l'Anglaise de San Marco et avais mis notre champion Fred "Street Fighter" Lemière au 3eme, dans l'espoir que le fils spirituel de Jean-Claude Van Damme jouerait contre un nîmois plus "tapable" ! Prévision incertaine qui s'avéra fausse, puisque le capitaine nîmois, Frédéric Dijoux, avait mélangé les cartes pour tromper l'ennemi !
Au premier échiquier j'affrontais donc Mikaël Vanderbeeken, qui avait réussi à annuler, la saison dernière, contre notre champion bulgare Stan Stojanov.





Après une ouverture plutôt réussie, je m'emmêlais les pinceaux en croquant un pion empoisonné qui me coûta la qualité ! Désormais perdant, je sauvais, miraculeusement la nulle, par un coup de OuF salvateur qui eut pour conséquence de plonger mon sympathique adversaire dans une torpeur languedocienne !

Vanderbeeken, M (2115)-Giraud, T (2040), N3 gr2 Nîmes 17.10.2009 (2), 1/2-1/2.

Le joueur nîmois, qui avait longuement réfléchi, jusque là, joua, à tempo, 31.Fa7-d4 ??




Et Ô rage, Ô désespoir, Ô blairitude ennemie,
Pourquoi n'ai-je plus réfléchi dans cette pose si jolie !

aurait-pu se lamenter, Mikaël ... Car, évidemment, à la vitesse de l'éclair, je faisais glisser mon fou de cases blanches en e2, reprenant ma qualité perdue ! La finale de fous de couleurs opposées ne promettait qu'une position annulante, et la nulle fut conclue.

L'exploit aixois du jour fut fait par Christian "Prison Break" Barreau qui rencontrait le leader nîmois, Bruno San Marco. Le joueur du Languedoc a souvent été le bourreau des aixois, la saison dernière, en battant Jean-Philippe Duquesnoy,



mais, il y a une quinzaine d' années, en triomphant de Luc Renazé dans un match décisif, dans lequel se jouait une montée en Nationale 2 et qu'avait remporté les aixois grâce à une victoire ultime d'Emmanuel Friot. Mais Prison Break Barreau a plus d'une lime dans son sac, et il va se la jouer "boa constrictor",



contre un San Marco qui ne vit jamais vraiment le jour !



La force du joueur nîmois serait-elle dans son exotique chemise portée contre The Duke ? Affaire à suivre !

Barreau, C (2087)- San Marco, B (2212), N3 gr2 Nîmes 2009 (2), 1-0.




Bravo pour cet exploit, avec les félicitations de super-Cricri,



et d'Andy Warhol !
Au 3eme échiquier, Fred "Street Fighter" Lemière annula contre Olivier Maurin.



Mais sur les 5 derniers échiquiers, la supériorité nîmoises au niveau de l'elo allait parler !
C'est d'abord Mathieu Esposito qui affronta la redoutable Française de Frédéric Dijoux,



qui plaça un sacrifice thématique de la Tour noire sur le Cavalier blanc en f3, dans cette ouverture très prisée des joueurs d'échecs, en ce moment !

Esposito, M (1946)-Dijoux, F (2155), N3 gr2 Nîmes 2009 (2), 0-1.



Malgré une défense héroïque, Mathieu, qui n'avait plus joué depuis deux ans, tomba avec les honneurs !
Au 5eme échiquier, Denis "The Noob" Nobili, affrontait  Pascal Mora, et, dans une partie très complexe, perdit le fil, et se fit occire par son adversaire.



Au 6eme échiquier, Julie Esposito, alors qu'elle avait la nulle, gaffa en finale et perdit sa partie ! Triste sort après une belle partie de la joueuse aixo-phocéenne !



Sur les deux derniers échiquiers, la bataille fut rude et le sort aurait pu nous être favorable, mais Yves "Nepalman" Loysel et Bertrand Navarro, tombèrent avec les honneurs !



5 à 1 !! La sécheresse du score ne souligne en aucun cas l'âpreté du match !



Nous quittons Nîmes sur un blitz exotique !



L'autre N3 étant exempte, suite au forfait d'Antibes, la Nationale 2, partie à Béziers, avec une équipe affaiblie, parvenait au match nul contre l'équipe d'Agen, après que Glenn Flear ait résisté, Fou + Roi contre son jeune et talentueux adversaire, Julien Favarel, qui disposait de Tour + Roi.
Alors que Dominique Jeanjean se prenait un coup de Grizou et que Belheine Larbi perdait contre Marciniak, notre cher Président Giry se la jouait Tal contre l'infortuné Bernarc Luc.

Giry, Jean-Marc (2009)-Bernard, L (1867), N2 gr Sud Béziers (2) 2009, 1-0.


Et Claude Maury, qui, au dernier échiquier, profite de la générosité de son adversaire du jour !

Au 29eme coup, notre vétéran joua ...Fxf3+, tentant le tout pour le tout !

Mamah, I (1718)-Maury, C (1861), N3 gr Sud Béziers 2009 (2), 0-1.



La féminine agenaise eut alors la mauvaise idée pour elle et la bonne idée pour nous, de jouer 30.Rg1 ?? qui mate après 30...Tg8+ , alors que le simple 30.Rh3 aurait certainement provoqué le probable abandon de ClaudeMamah mia, le match nul n'a tenu qu'à un fil !!



Dans la nuit de samedi à dimanche, dans la bonne ville de Béziers, quelques bons français avertirent les autorités de la présence d'un curieux personnage, autour de l'hôtel où logeait les aixois ...Une affaire à suivre !



Le dimanche, rebelote pour les équipes de N3 et de N2.

La Nationale 2 se coltine un client, Ramonville, et la logique est respectée, les aixois s'inclinant 6 à 2. En zeitnot, Dalloz joua 36.Dc7-Df7 ?? donnant un mat en 8 pour Christine, qui, en crise de temps, n'eut pas le temps de le voir !

Les Blancs jouent et matent.

Flear, C (2148)-Daloz, JM (2169), N2 gr Sud Béziers 18.10.2009 Béziers (3).



Heureusement, à la sortie du zeitnot, Christine remettra le couvert, sur le même thème et vraincra !



L'équipe Une de Nationale 3 recevait une des formations favorite du groupe, l'ECV Isle-sur-la-Sorgue et le duel s'annonaçait difficile pour nous ...Comme lors du match de la veille, la sécheresse du score, 6 à 0 pour l'ECV, ne reflétait pas vraiment l'âpreté du match.
Au premier échiquier, Jean-Philippe Duquesnoy rencontrait Christo Dimitrov, et la partie fut très disputée, avant de se finir par une nulle.



Au 2eme échiquier, partie tendue entre Gilles Moncamp et Frédéric "Street Fighter" Lemière,



mais le marseillais, vieux renard de l'échiquier, réussit à contrer les velléités belliqueuses du fils spirituel de JCVD !



Au 3eme échiquier, je rencontrais un vieux de la vieille, Frédéric Dijon, et la nulle était conclue assez rapidement, sur la proposition de mon adversaire, ce qui me permit de ne pas rater l'heure du goûter !



 C'est derrière que l'affaire se corsa. Alexandre Leclère, tomba sur une préparation d'Ivan Sibirko, et perdit assez rapidement après un malheureux pion touché !



Denis Nobili, dans un position favorable gaffa et dut lâcher un pion puis une qualité, avant de rendre les armes !



Yves Loysel perdit sa partie dans une position plutôt égale,



Julie Esposito, dans une pose plutôt égale, refusa la nulle proposée par son adversaire, mais gaffa quelques coups après, et Jérôme Solchaga, ici, analysant avec Antoine Vaïsse, qui pratique l'analyse laxative, sous le regard curieux de Marion Penalver,



si il a bien résisté à la joueuse vauclusienne, a fini par perdre. Dure défaite, donc, pour les aixois, mais la différence elo était bien trop en faveur de nos adversaires pour espérer une victoire !



Mais bon, le moral est encore bon entre Street Fighter et Alexouille,



qui ont pu avoir une place pour le prochain concert de Salvatore Adamo !



L'autre équipe de Nationale 3 jouait à Hyères et a perdu de justesse contre l'équipe varoise sur le score de 4 à 3 ! Malheureusement,  le très célèbre Stan Stojanov



a perdu au temps, alors qu'il pensait être au 47eme coup, les feuilles de parties hyéroises ne comptant que 30 coups dans leur longueur, alors qu'en général, elles en comportent 40 !
Belles victoire de Fabrice Janier sur le redoutable Michel Bonnafous, et de l'infernal duo, Timothy Collier, le Johnny Wilkinson des échecs et Hadrien Larribère, le fils spirituel de Roger Couderc !




Tim contra assez aisément le système de Londres, joué de manière assez peu british, par son Mourot d'adversaire !

Mourot, JP (2032)- Collier, T (1956), N3 gr1 Hyères 18.10.2009 (3), 0-1.


Bien joué Tim !



Mais défaite, malgré tout, sur un fil !




Le week-end s'est fini sur une rencontre du 3eme type, avec un individu non-identifié, croisement improbable entre une tortue ninja et la créature de Roswell ...





Nannnnnnnnnnnnnnnnnnnnn .........

Commenter cet article

stanleys 23/10/2009 10:07


Salut Thierry,
Bon article comme d'hab,petite précision tout de meme - je connais les feuilles de partie varoises et je sais compter les coups.Mais dans une position difficile, je cherchais désespérément un moyen
de m'en sortir et j'ai oublié la pendule :(


Giraud Thierry 23/10/2009 10:18


Salut Stan, j'ai surtout retranscrit la version de Tim ...D'ailleurs, ça serait sympa que tu m'envoies la position finale !