Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry

smyslov old

 

 

Malgré la perte de son titre, contre le grand Botvinnik, Smyslov, en pleine force de l'âge, va continuer à dominer les échecs mondiaux. En 1959, il gagne le Memorial Alekhine,

 

alekhine-chess.jpg

 

devant Bronstein et Spassky !

Mais au tournoi des Candidats de Bled/Zagreb/Belgrade, en 1959, où le jeune prodige américain, Bobby Fischer, fit une entrée fracassante sur la scène échiquéenne,

 

fischer-smyslov-chess.jpg

 

 

 

Smyslov termina 5eme, à 5 points de la tornade Mihail Tal, qui domina outrageusement le tournoi !

 

candidat-Zagreb-1959.JPG

 

D'ailleurs le moscovite et sa caro-kann, défense qui traduisait bien l'hyper-modernisme du style smyslovien, se firent exploser par Micha le terrible !

 

 

Tournoi marathon que ce Candidat, avec 28 rondes et un Vassily, qui à la 25eme ronde, se fit miniaturiser par Gligoric ...Tellement rare que je montre la partie !

 

 

Passé la déception, il gagna par deux fois à  Moscou, devant Korchnoi, une première  fois, puis devant Vasiukov.
moscow-zcc-1961.JPG

 

Alexander Tolush passa un court moment avec l'ancien chcampion du monde puisqu'après son 16eme coup ... Dd8,

 

Les Blancs jouent et gagnent.

 

Smyslov, V-Tolush, A, Moscou ZCC 1961 (8), 1-0.

 

smyslov-tolush-moscow-1961.JPG

 

Malgré l'arrivée de la génération d'après-guerre, les Korchnoi, Spassky, Tal, le moscovite tient largement son rang, et regagne le Memorial Alekhine dans sa ville natale, devant Micha Tal !

 

alekhine-mem-1963-JPG

 

Sa Caro-Kann commence à performer, puisqu'il en gagnera 3 sur 3, lors de ce tournoi, dont une contre Pietzsch, avec une touche finale élégante !

 

Les Noirs jouent et gagnent.

 

Pietzsch, W-Smyslov, V, Mem Alekhine Moscou 1963 (4), 0-1.

 

Pietzsch-smyslov-alekhine-mem-1963.JPG

 

Gagnant le Memorial Capablanca à La Havane, à égalité avec Uhlmann, en 1964, il fait surtout un superbe Interzonal d'Amsterdam qu'il gagne au départage, devant Larsen, Spassky et Tal, une belle brochette de jeunes loups !

 

1964_amsterdam-interzonal.jpg

 

amsterdam interzonal 1964

 

 

Malheureusement, son match contre Geller, vers le titre mondial, va être un vrai chemin de croix, avec 3 défaites sur 8 parties, avec, lors de la 5eme ronde, sa Gruenfeld qui se fit atomiser par Efim !

 

 

Mais juste après avoir sombré contre Geller, il gagne le Memorial Capablanca, à La Havane, en 1965, devant ce même Geller et un certain Bobby Fischer, qui revenait à la compétition et qui jouait par telex du Marshall Chess Club !

 

la-havane-1965.JPG

 

 Le moscovite remit le couvert juste après, à Santiago, toujours devant ce même Geller !

Loin de Stein, lors du championnat d'URSS en 1966, il rebondit à Mar del Plata, où il gagne le tournoi devant ce même Stein et Portisch !

En 1967, à La Havane et à Palma, il termine deux fois troisième derrière Bent Larsen, et à Monaco, il finit juste derrière le vainqueur, Robert James Fischer et l'année suivante, il finira 4eme derrière le vainqueur, Bent Larsen !

Mais c'est au traditionnel tournoi d'Hastings, qui se déroule, chaque année, de décembre à janvier, que Vassily retrouve la gagne en battant, notamment, en plaçant une belle combinette à l'anglais de service, Maxwell Fuller !

 

 

Les Blancs jouent et gagnent.

 

Smyslov, V-Fuller, M, Hastings 1968-69 (5), 1-0.

 

smyslov-fuller-hastings-6869--5-.JPG

 

 

 Faste année 1969, puisqu'il remporte le tournoi de Monte-Carlo, au départage, sur Lajos Portisch et en vantant son vieil adversaire, David Bronstein !

 

Smyslov_01.jpg

 

 

 

 

Au super-tournoi de Rovjni-Zagreb, en 1970,  derrière un Bobby intouchable qui finit avec 2 points d'avance, Smyslov finit en compagnie de Petrossian et de Korchnoi ! L'ancien champion du monde continue son bonhomme de chemin, notamment en remportant le tournoi IBM d'Amsterdam en 1971,

 

amsterdam-ibm-1971.JPG

 

 et remet à sa place le jeune espoir hongrois Andras Adorjan,

 

adorjan-chess.jpg

 

 avec ce style très particulier de l'ancien champion du Monde, entre l'hyper-modernisme et le romantisme !

 

 

Toujours présent au championnat d'URSS, il finit deuxième derrière l'étonnant Savon et devant Tal, Karpov, Polougaievsky et Taimanov !! Rarement, le futur champion du monde, aura été dominé de la sorte !

 

Anatoly Karpov

 

 

 

 

 

Malheureusement, à l'Interzonal de Pétropolis, au Brésil, Vassily va finir au pied du podium, et n'accèdera pas aux matchs de candidats !

Le tournoi, gagné par le jeune prodige brésilien, Henrique Mecking,

 

1973_petropolis.jpg

 

verra Geller, Polougaiesvsky et Lajos Portisch se qualifier ! Pourtant, l'ancien champion du monde avait montré, contre son vieil adversaire Paul Keres, qu'il avait encore de beaux restes au niveau tactique !

 

 

 

 

Le 41eme championnat d'URSS semble consacrer le déclin inéluctable du vieux champion, avec une 15eme place peu glorieuse ! En 1975, au cours d'un tournoi par équipes où l'équipe des vétérans soviétiques rencontrent celle des jeunes espoirs, l'ancien champion du monde va croiser le fer avec un jeune azeri, Garri Kasparov ...

 

young-Kasparov-chess.jpg

 

Encore un peu trop tendre, le jeune homme va tomber sur un os trop dur pour lui ...mais ça ne sera que partie remise !

 

 

 

 

En 1976, à l'Interzonal de Biel, Smyslov reste encore une fois au pied du podium, derrière Larsen, le vainqueur, Petrossian, Portisch et Tal ! Pourtant, Vassily avait pris le magicien de Riga à son propre jeu, en pêchant en eaux troubles ...

 

 

 

 

Le 44eme championnat d'URSS est gagné par Karpov. Smyslov, 7eme, dernier représentant de la génération d'avant-guerre finit malgré tout 7eme et se fait la main sur Grigorian !

 

Les Blancs jouent et gagnent.

 

Smyslov, V (2580)-Grigorian, K (2485), 44th URSS ch Moscow 1976 (11), 1-0.

 

smyslov-grigorian-urss-ch-moscow-76.JPG

 

 

Toujours actif malgré ses presque 60 ans, le moscovite, qui a son avenir derrière lui, écume les tournois et arrive, encore, à en gagner quelques uns, comme à Sao Paulo, en 1978, devant Dorfman, ou à Berlin-Est, en 1979, devant Csom et Bagirov. Mais à Tilburg, cette même année 79, il vivra son chemin de croix, en terminant bon dernier dans un tournoi gagné par Karpov !

En 1981, un match par équipes, oppose l'équipe des vétérans soviétiques à celle des jeunes espoirs, une revanche du match de 1975, et l'ancien champion retrouve un certain Kasparov, qu'il avait battu, 6 ans plus tôt. Cette fois-ci, l'azéri va vaincre le vieux sage, en finale ... Mais peu après, au super-tournoi de Moscou, un catégorie 15, Smyslov accompagne Kasparov et Polougaievsky juste derrière Karpov, résultat étonnant pour un joueur sur le déclin, et le grand espoir occidental, Jan Timman, va s'en apercevoir !

 

timman-chess-netherland.jpg

 

 

 

 

Chant du cygne ou retour en forme ? L'Interzonal de Las Palmas va donner la réponse, Smyslov terminant second derrière le hongrois Ribli et devant Petrossian, Tukmakov, Timman, Larsen et Psakhis !

 

las palmas interzonal 1981

 

L'anglais Jonhatan Mestel, a certainement pensé, à tort, que Papy Smyslov aurait du mal à calculer les variantes ...

 

 

18 ans après l'interzonal d'Amsterdam, l'ancien champion du Monde retrouve le cycle des candidats et va rencontrer, en 1983, le papyrologue allemand, Robert Huebner, à Velden, pour un match nul qui va se jouer sur un coup du sort ! A 7 à 7, un tirage au sort va être organisé pour désigner le vainqueur. Au casino de la ville, devant la roulette, Smyslov choisit la couleur rouge, et c'est le zéro qui tombe !  Le deuxième jet fut le bon et la boule choisit la couleur du mosvovite, renvoyant Huebner à ses papyrus !

A Londres, pour les demi-finale, le moscovite va retrouver Zoltan Ribli, le vainqueur de l'Interzonal de Las Palmas. Après une victoire chacun, dans la 5eme ronde, le vétéran va proprement exécuter son jeune adversaire, dans une attaque de grand style !

 

 

 

 

Finissant le travail lors de la 7eme ronde, Smyslov, à la suprise générale se qualifiait pour la finale des candidats, contre le jeune Garri Kasparov, élève de son ancien adversaire, Mikhail Botvinnik ! Près de 35 ans plus tard, le moscovite après avoir rencontré le maître, allait se farcir l'élève !! 

 

smyslov-chess-old.jpg

 

Un match des générations, à Vilnius, qui allait tourner court, le vieux joueur, malgré toute son expérience ne pouvant lutter contre le génie azéri, l'homme qui allait vaincre Karpov ... Mais là n'était pas l'important, Vassily Smyslov, à 62 ans, 26 ans après son titre mondial, revenait au zénith échiquéen, un magnifique gage de longévité ! Battu sur le score sans appel de 8,5 à 4,5, le moscovite perdra ce match mais entrera dans l'histoire. Il continuera par la suite à pousser du bois dans le monde entier, jusqu'au 27 mars dernier !

 

smyslov-chess-horse.jpg

 

 

 

 

Commenter cet article

clovis simard 02/03/2012 22:43

Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-28, THÉORÈME DES ÉCHECS. - LE SECRET des ÉCHECS.

clovis simard 04/10/2011 12:49


Blog(fermaton.over-blog.com)No-14, THÉORÈME DE KASPAROV: LE JEDI DES ÉCHECS.