Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Tietie007

Trés peu jouée, la défense Philidor est, selon Le guide marabout des échecs de Frits van Seters, "parfaitement jouable, encore que les noirs éprouvent plus de peine à libérer leur jeu qu'aprés 2...Cc6".

Concernant cette ouverture, il y a le livre de Tony Kosten, "Winning with the Philidor", dans la mythique collection Batsford,  

 

034.jpg

 

et l'excellent ouvrage du GMI Christian Bauer qui réhabilite la Philidor par un nouvel ordre de coups, via la Pirc, pour éviter la variante d'échange, extrêmement pénible pour les Noirs.

Philidor-9.GIF

 

Cette défense fut forgée par François André Danican Philidor, un compositeur français né à Dreux en 1726, membre d'une célébre famille de musiciens. 

Andre_Philidor-1.jpg

En 1749, Philidor publie son fameux livre "Analyse du jeu des Echecs" :

 

André Philidor-2

Tous les amateurs d'échecs apprennent trés tôt cette maxime :

" Les pions sont l'âme des Echecs".

En fait Wikipedia nous apprend que ses propos étaient précisément :

"Mon but principal est de me rendre recommandable par une nouveauté dont personne ne s'est avisé, ou peut-être n'a été capable : C'est celle de bien jouer les pions : Ils sont l'âme des Echecs : ce sont eux-mêmes qui forment uniquement l'attaque et la défense et de leur bon ou mauvais arrangement dépend entiérement le gain ou la perte de la partie."

Il est décédé en 1795 à Londres, laissant une marque à jamais indélibile dans notre noble jeu.

Revenons maintenant à nos moutons, enfin à notre ouverture parfaitement jouable.

1.e4 e5 2.Cf3 d6*

 Philidor-3.GIF

Dans cette position la réponse la plus énergique et prometteuse pour les blancs est 3.d4!.

Si les blancs ne veulent pas pousser d4, et jouent 3.Fc4 alors une suite possible est : 3...Cc6 4.Cc3 Fe7 5.O-O Cf6 6.d3 Na5! et la position noirs est solide.

Philidor-4.GIF

 

Toujours si les blancs ne poussent pas d4 de suite et jouent le trés tranquille 3.Cc3 alors je vous conseille 3...c5! qui pourrait donner par exemple 4.Fc4 Fe7 5.O-O Cf6 6.d3 Cc6 7.h3 O-O* pour basculer dans une Sicilienne Rossolimo si vous êtes aussi adepte de cette ouverture et voulez un peu brouillez les pistes de votre adversaire.

Philidor-5.GIF

 

Revenons à la ligne la plus commune,avec les blancs qui jouent donc la variante la plus usuelle 3.d4!

 

Philidor-6.GIF

Dans cette position, l'idée de Philidor de jouer 3...f5? ne fonctionne pas à cause de 4.Fc4! fxe4 5.Cxe5! dxe5 6.Dh5+!

Dans 40% des cas les noirs jouent 3...exd4, le meilleur coup sans doute.

Dans 12% des cas les noirs jouent 3...Cf6.

Dans 12% des cas les noirs jouent 3...Cd7 coup introduit par le Major américain Hanham.

Dans 10% des cas les noirs jouent 3...Cc6.

Je vous propose le coup joué dans 11% des cas, le clouage 3...Fg4*

Philidor-7.GIF

Ce coup de clouage est considéré comme douteux à cause de la suite 4.dxe5 Fxf3 5.Dxf3 dxe5 6.Fc4 Dd7 7.O-O*

Je vous propose donc de répondre à 4.dxe5! par 4...Cd7!?, c'est là que ce trouve le gambit Albin-Blackburne ou encore gambit Duc de Brunswick :

Philidor-8-bis.GIF

 

Maintenant si les blancs jouent :

1) 5.h3 (rare)

Philidor-14.GIF

Dans ce cas je vous conseille la retraite du fou en h5 pour garder le clouage du cavalier f3 avec par exemple 5...Fh5 6.Cc3 dxe5 7.De2 Fd6 8.Fe3 Cf6 9.O-O-O De7*

Philidor-10.GIF

Les noirs peuvent maintenant choisir le grand roque ou le petit roque, l'adresse du roi blanc étant connue.

2) 5.Cc3 (rare)

Philidor-15.GIF

Dans ce cas une suite possible serait 5...dex5 6.h3 Bh5 7.g4 Fg6 8.De2 Df6 9.Fg5 Dc6*

Philidor-11.GIF

Les blancs devrait opter pour le grand roque et la dame noire est déja bien placée pour mener l'attaque.

3) 5.e6 (trés rare)

Philidor-16.GIF

Dans ce cas nous reprenons le pion e6 avec le fou blanc par 5...Fxe6 et la suite possible 6.Cc3 Cf6 7.Fe3 c6 8.Cd4 Fe7 9.f4 Cc5*

Philidor-12.GIF

Dés que l'adresse du roi blanc sera connue, les noirs pourront donc choisir entre O-O et O-O-O. La dame noir pourra migrer en b6 ou a5.

4) 5.exd6 (le plus usuel)

Philidor-17.GIF

Dans cette position je vous conseille 5...Fxd6 mais les plus téméraires d'entres vous peuvent tester en parties rapides ou en blitz le double sacrifice de pion 5...Cf6.

4a) 5...Cf6

Philidor-18.GIF

Dans cette position une suite possible est 6.dxc7 Dxc7 7.h3 Fxf3 8.Dxf3 Fb4+ 9.Cc3*

Philidor-13.GIF

Pour les 2 pions sacrifiés, les noirs ont un avantage de developpement conséquant et leurs tours vont être activées rapidement.

4b) 5...Fxd6

Philidor-19.GIF

Nous atteignons ici la position fondamentale objet de article sur le Gambit Albin-Blackburne.

Que pouvons nous dire ?

- Les noirs ont une avance de developpement certaine.

- Aprés Cf6 et De7 ils pourront choisir entre O-O et O-O-O.

- Un O-O-O rapide permettrait d'un seul coup de connecter leurs tours et de prendre la colonne ouverte d.

Une suite possible serait 6.Fe2 Cf6 7.Cc3 O-O 8.Fg5 h6*

Philidor-20.GIF

Les noirs vont pouvoir faire pression sur le pion e4 par Te8 et/ou De7.

Aprés le O-O des blancs, le pion h2 sera une cible potentielle.

2 parties illustrant cette ouverture :

a)

 

b)

 

Les thémes de ce Gambit sont :

- Jouer rapidement De7, ou Db6 suivit d'un roque opposé au roi blanc afin de lancer une attaque rapide sur ce dernier. Le roi noir a souvent le choix entre O-O et O-O-O.

- Les noirs doivent souvent verifier si le sacrifice du fou en h2 fonctionne si les blancs ont O-O.

 

4 problémes tactiques issus de cette ouverture :

- 1° Les noirs jouent et gagnent.

Philidor-21.GIF

- 2° Les noirs jouent et gagnent

Philidor-22.GIF

3° Les noirs jouent et gagnent

Philidor-23.GIF

- 4° Les noirs jouent et gagnent

Philidor-24.GIF

 

Liens pour aller plus loin, en Français, mais aussi dans la langue de Shakespear ou de Goethe :

- Video "Tout sur la Défense Philidor" par Christian Bauerlink

- Wikipedialink

- Kaissiber.delink

- Exeter Chess Clublink

 

En espérant vous avoir donné quelques idées pour vous prochaines parties, amusez vous bien !

 

Pour la route, mon premier blitz sur ce gambit ...L'essayer c'est l'approuver !

 


 


Commenter cet article

Tietie007 17/02/2013 04:19

Gambit intéressant dont je n'ai pas souvenir que Tony Kosten en ait parlé dans son livre "Winning with the Philidor", en collection Batsford.