Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry



C'est le grand-maître Manuel Apicella qui a vaincu, au 1er Open de Provence (grille américaine), dans la salle Jean Monnet, de Meyreuil, premier au départage devant le Maître canno-vauclusien, Laurent Guidarelli, avec 8 points sur 9.



Les deux favoris ont donc logiquement trustés les deux premières places de l'Open, auquel participait 44 pousseurs de bois ! La surprise est venu de l'espoir meyreuillois, Vincent Chauvet, fils de Jean-Marc, le maître des cérémonies, 15eme élo du tournoi, qui en finissant à la 3eme place, devient donc champion de Provence devant une meute de bons joueurs régionaux !



L'open allait nous offrir son lot de surprises puisqu'au début de la 5eme ronde, à part le deux titrés qui avaient annulé à la ronde précédente, tous les forts joueurs régionaux avaient laissé des plumes !
Le 3eme elo du tournoi, Olivier Jean, avait déjà perdu contre Vincent Chauvet et avait annulé contre l'autre espoir du tournoi, Jonathan Nakache, alors que Denis Deleau, seul haut-alpin du tournoi, faisait un début de tournoi difficile, puisqu'il avait déjà lâché deux parties contre le vitrollais Marc Baquer et l'aixois Yves Loysel !
La 5eme ronde allait être du même tonneau. Alors que le gaponçais Deleau était en difficulté face à Jean Madranges, sous le regard inquiet de Dominique Jeanjean,



et qu'Olivier Jean se faisait accrocher par le vétéran aixois, Claude Maury,



les deux jeunes joueurs de Meyreuil, Jonathan Nakache et Vincent Chauvet affrontaient respectivement, Manuel Apicella et Laurent Guidarelli...et les deux titrés n'allaient pas avoir des parties faciles puisque, les deux parties se termineront par la nulle !!




C'est d'abord Vincent Chauvet qui résista, avec sa Benoni, au jeu agressif du maître cannois.



Guidarelli, L (2436)-Chauvet, V (1904), Meyreuil op (5) 2009, 1/2-1/2.



Et alors que le bon président du CDJE, Chazeau-Laineur nous montrait comment il s'était fait mater par Alain Del Vecchio, méritant un bonnet d'âne, d'après Amos,







que Denis Nobili, auteur d'un super-tournoi, allait battre Sauveur Colondrea,



Jonathan Nakache allait tenir dans une finale délicate contre le grand-maître.



En effet, malgré l'avantage matériel, les Noirs, plus actifs, viennent de mettre échec le roi Blanc, mais l'activité noire ne suffira pas à gagner la partie, et la nulle fut conclue !

Nakache, J (1905)-ApicellaM (2525), Meyreuil op (5) 2009.



Les rondes suivantes, les leaders continuèrent leur cavalier seul. A la 6eme ronde, Apicella venait à bout de Nobili alors que Guidarelli maîtrisait le vétéran Gérard Battaglia, avec un Benko joué de main de maître !

Battaglia, G (1912)-Guidarelli, L (2436), Meyreuil op (6) 2009.




alors que Guidarelli miniaturisa Fred "Street Fighter"Lemière !

Guidarelli, L (2436)-Lemière, F (2109), Meyreuil op (7) 2009.

A la 8eme table, Jean-Marc Giry et Yves Loysel se rencontraient dans un duel fratricide ... et le président de l'Echiquier du Roy René, dont le plus fervent supporter était son fils, Valentin



gagna une fort belle partie en plaçant une belle combinette contre l'homme du Népal !

LoyselY (1870)-Giry, JM (2006), Meyreuil op (7) 2009.


Alors que le bon Président Laineur, avait trouvé un nouvel amusement, entre les parties,



You are too aware, my Laineur ...



et que la 8eme ronde confortait les 2 leaders, la 9eme et dernière ronde s'annonçait décisive pour le titre provençal. Si Manuel Apicella rencontrait le bayonnais Tholey Jean-Paul,  le marseillais Olivier Jean avait la difficile tâche de devoir battre Guidarelli pour le titre. La 3eme table voyait l'affrontement des deux jeunes meyreuillois. Le gagnant de ce duel ayant de bonnes chances de devenir champion de Provence.
Les deux parties vont se décanter assez vite sous l'oeil très concentré de l'arbitre, Olivier Pleynet, pris en flag de PsP !






Guidarelli va rapidement prendre une qualité et, alors que l'on pense qu'Olivier Jean va revenir dans la partie en jouant ...h6,




attaquant la Dame blanche et menaçant une fourchette reprenant sa qualité de retard, le maître vauclusien va démontrer qu'il avait vu un coup plus loin que son homologue phocéen.

Les Blancs jouent et gagnent.

Guidarelli, L (2436)-Jean, O (2217), Meyreuil op (9) 2009, 1-0.



Et oui, après Df6 ! et malgré Ce3, les Blancs, après Dxd6, menacent de prendre la Cavalier noir en b6 ou le Fou en d7, après Cf6 +, ce qui provoqua l'abandon du joueur marseillais.


A l'échiquier n°3, Vincent Chauvet, vraiment en super-forme, va rapidement prendre l'avantage, en plaçant une mortelle combinette à son partenaire de club, Jonathan Nakache, auteur d'un très beau tournoi.




Ouille ...le jeune Vincent vient de placer le mortel Ce4 ...




Jonathan a eu beau longuement réfléchir, la qualité est définitivement perdue et la partie avec ...Il continuera, par inertie, le titre provençal étant en jeu, en donnant sa Dame après :
...fxe4 suivid de Txf6 ...Dxf6 ...et Tcf8, piégeant la Dame noire.
De facto, la victoire des blancs et la défaite d'Olivier Jean, donnait le titre au jeune meyreuillois. Bravo Vincent !

Derrière, le combat fut encore féroce. Denis Deleau, auteur d'un début de tournoi calamiteux, se refit la cerise sur la fin, en battant Denis Nobili.



Hi hi, semble dire DD à DN, tu fais vraiment nawak avec les Blancs !

Dans la grande tradition DDienne, le haut-alpin, nourri au lait de chèvre, va placer une combinaison dont il a le secret ! DN vient de jouer h3, attaquant la dame blanche, mais la réponse de DD va être fulgurante !

Les Noirs jouent et matent.

Nobili, D (1944)-Deleau, D (2150), Meyreuil op (9) 2009, 0-1.



DD, avec cette ultime victoire, sauve les meubles, mais il perdra quand même plus de 40 points elo sur cet open, très mal commencé ! Par contre, on aurait dui lui faire un contrôle anti-dopage, car il avait les yeux zarbis et un rire sardonique ...





Beau tournoi pour les deux frères Florès, qui finissent groupés. Adrian, en annulant contre le vétéran Jean-Pierre Girard, gagnant le prix des Jeunes.



Par contre, très mauvaise dernière ronde, pour la phalange aixoise. Si Fred Lemière annule contre Francisco Florès, Dominique Jeanjean perd contre Cédric Poulain, JM Giry qui essaya de forcer le gain en finale, tombe les armes à la main contre Fayette Sylvain,



et Yves Loysel, auteur d'un beau début de tournoi, avec des victoires contre Deleau et JP Girard, sombre contre Sauveur Colondrea.



Excellent tournoi de l'espoir aixois Guilhem Sartre qui annule sa dernière partie contre le vétéran de l'Echiquier du Roy René, Claude Maury.



Bel open pour Romain Burmonas, ici du bon côté de la force,






là du côté obscur !





Belle combativité pour Benezra père et fils, ici avec l'aixois Antoine Bizien.



Petite chorégraphie de Laineur et d'Olivier Pleynet, pour clôturer l'Open.




That's all folks !



Que la force soit avec vous !



Commenter cet article