Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry



Le champion français s'est magnifiquement imposé dans le super-Open moscovite d'Aeroflot. Etienne, qui, n'a pas eu la chance d'être invité dans les Super-Tournois de Wijk ann Zee et de Linares, malgré un classement de 2 722 elo qui le rendait éligible, s'était donc rabattu sur ce prestigieux open en suivant le bon vieux proverbe :
"Faute de grives, on mange des merles".

Mais l'Aeroflot n'a jamais été une sinécure. Outre la horde de GMI qui a les crocs et qui rêvent de se faire un super-GMI, il y avait quelques pointures qui n'auraient pas dépareiller dans un super-Tournoi. 
Le plus fort elo était l'azéri Shakhriyar Mamedyarov, avec 2725,



suivi par quelques pointures comme l'allemand Naiditsch (2693),




ou le redoutable russe Dreev (2688).



Gabriel Sargissian (2677) , qui avait cartonné aux dernières Olympiades de Dresde, avec la médaille d'or au 3eme échiquier,


et l'ukrainien Moiseenko (2676),



ou le n°1 suisse Vadim Milov(2669). Sans compter quelques anciennes gloires, dont certains furent candidats, comme Zvjaginsev (2636), Evgeni Bareev (2 645), le batave Loek Van Wely ou Jaan Ehlvest, que j'avais eu l'honneur de rencontrer, cet été, au Marshall Chess Club !
Et quelques jeunes espoirs comme le philippin Wesely So, qui avait gagné le Tournoi C de Wijk ann Zee ou le vice-champion du monde Junior, Nikola Vitiugov ( 2688).




Sébastien Mazé
, joueur en devenir et "secondant" du leader français, participait, aussi, au Tournoi. Un joueur que les aixois connaissent bien, notamment Amos Benezra qui eut la chance de poser à côté du GMI lors de l'open rapide de Toulon.

 



Bref, il y avait de quoi, avec tout ce plateau, faire un super-Tournoi qui aurait été loin d'être ridicule, ce qui renforce la performance d'Etienne.

Le joueur français, comme la tortue de la fable de La Fontaine, porta l'estocade dans les deux dernières rondes. Jusque là, il avait gagné deux parties, contre Shomoev (2) et Lysyj (4) et avait annulé les 5 autres parties.
Au début de la 7eme ronde, Bacrot était 11eme, à un point d'un invité suprise, Igor Kurnosov !

 

A la 6eme ronde, un événement singulier perturba le tournoi. Igor Kurnosov affrontait le favori de l'Open, Shakhriyar Mamedyarov.  L'azeri, qui fut quasiment miniaturisé, accusa son adversaire de tricher, et d'utiliser Rybka lorsqu'il allait au petit coin ! Un nouveau Toiletgate agita donc le landerneau moscovite, le champion azeri, humilié, décidant de se retirer du Tournoi !!
Voici la partie incriminée.

Mamedyarov, S (2725)-Kurnosov, I (2602), Moscou Aeroflot op 2009 (6), 0-1
.


L'azeri a confirmé, à nouveau, ses accusations de tricheries, sur un le site azerisport.
Le même Kurnosov, récent vainqueur du célèbre tournoi de Hastings, s'effondra dans les deux dernières rondes, en perdant la 8eme partie contre Pashikian.

Pashikian, A (2621)-Kurnosov, I (2602), Moscou Aeroflot op 2009 (8), 1-0.


Contre deux adversaires directs, Etienne allait montrer sa grande compréhension dans des positions simplifiés  puisqu'il allait disposer de Tomashevsky dans un milieu de jeu sans les Dames et de Pashikian dans une finale de Tours. Voici une jolie partie d'attaque du champion français contre Lysyj, Igor, à la 4eme ronde.

Bacrot, E (2722)-Lysyj, I (2620), Moscou Aeroflot op 2009 (4), 1-0.

Superbe victoire, donc, pour Etienne, car les Opens sont parfois "casse-gueule" pour quelques forts joueurs. Grosse gamelle, par exemple, pour le n°1 suisse, Vadim Milov, qui avec 3 points, finit dans les profondeurs du classement. Voici sa défaite contre Tatiana Kosintseva, qui malgré un des plus faibles elo du plateau, termina 13eme, devant de nombreuses pointures ! Tatiana vient, d'ailleurs, de confirmer sa forme olympique en devant championne d'Europe à Saint-Petersburg.



Voici sa partie contre Milov :

Kosintseva, T (2497)-Milov, V (2669), Moscou Aeroflot op 2009 (5), 1-0.
Avec 4,5 points, les deux anciens super-GMI Evgeny Bareev et Loek Van Wely finissent dans le milieu du tableau, loin de leurs ambitions inititales. L'ancien secondant de Kramnik a malgré tout gardé l'art du massage, avec une Caro-Kan des familles !

Chuprov, D (2571)-Bareev, E (2645), Moscou Aeroflot op 2009 (4), 0-1.

Petite déception pour le philippin Wesley So qui, malgré 5 points, ne finit que 37eme. Le gagnant du Tournoi C de Wijk ann Zee, a connu quelques problèmes, notamment contre Safarli, à la 5eme ronde !

Les Noirs jouent et gagnent.

So, W (2627)-Safarli, E (2564), Moscou Aeroflot op 2009 (5), 0-1.



Voici le classement final .

Un petit hommage à un célèbre compositeur, qui, lui aussi, avait mélodieusement survolé les steppes russes, Maurice Jarre.



Commenter cet article