Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry



Le prestigieux tournoi de Linares, qui existe depuis 1978, et qui a eu lieu du 19 février au 7 mars, réunissant un plateau exceptionnel, a été gagné par le russe Alexander Grischuk. Le jeune russe, qui excelle autant sur les tables de Poker que sur l'échiquier, gagne donc son plus beau trophée, puisque jusque là, excepté le titre de champion du monde de Blitz, gagné à Rishon Lezion, en 2006, il terminait plus souvent placé que premier.

Dans les trois premières rondes, le russe et Levon Aronian, prenaient le meilleur départ, en scorant par deux fois.

 

Lors du premier choc entre l'arménien et le champion du monde indien, Vishy Anand va passer à la trappe avec les blancs, ce qui est assez rare pour être noté !

 

 

Anand, V (2791)- Aronian, L (2750), Linares 2009 (2), 0-1.

Grischuk, après avoir battu le chinois Wang Yue, récidive à la ronde 4 contre le Teimour Radjabov.

Radjabov, T (2761) - Grischuk, A (2733), Linares 2009 (4), 0-1.





C'est lors de la 6eme ronde que les deux leaders vont se rencontrer, pour un choc qui va tenir toute ses promesses !

Grischuk, A (2733) - Aronian, L (2750), Linares 2009 (6), 1-0.
Alors que lors de la même ronde, Anand, mord encore la poussière contre le prodige norvégien, qui aurait du venir au Grand Prix d'Aix, en 2005, Magnus Carlsen.





La ronde 7 va voir le réveil du phénix ukrainien, Vasily Ivanchuk. Tchouky, très discret jusque là, va, dans une magnifique Est-Indienne, vaincre Levon Aronian.

 

Pour tous les joueurs d'Est-Indienne, à noter la manoeuvre très intéressante de l'ukrainien pour faire jouer son Fou de cases noires, avec le plan Cg5-h5-Ch6-Cf7 et Fh6 !

Aronian, L (2750)-Ivanchuk, V (2779), Linares 2009 (7), 0-1.


Piqué au vif, le champion arménien va occire son homologue norvégien, dans la ronde suivante, en torturant Carlsen dans une longue finale de Tours, en 93 coups. Il y a du Karpov dans ce Levon !

Le cubain Leinier Dominguez, plus petit elo du Tournoi, était un des rares joueurs du plateau à ouvrir par le Pion du Roi, 1.e4, ne craignant pas d'affronter ses dangereux adversaires sur des ouvertures périlleuses, comme la Sicilienne.



Mais en cette 9eme ronde, le bel hidalgo va tomber sur un os, le viking Magnus ! Par Crom !

Dominguez, L (2717)- Carlsen, M (2776), Linares 2009 (9), 0-1.




Mais, le lendemain, le viking fut pulvé-riz-é par l'homme de l'Empire du Milieu, j'ai nommé Wang Yue, dans une partie incroyable !

 

Carlsen, M (2776) - Wang Yue (2739), Linares 2009 (10), 0-1




Les dernières rondes vont voir les joueurs se neutraliser. Ivanchuk va, en battant Aronian, tutoyer les sommets, mais être battu, au départage, par son homologue russe, Alexandre Grischuk, malgré que celui-ci se soit fait occire par Magnus Carlsen.
Le norvégien, pour mettre en marche sa majorité de pions, va jouer un coup étonnant, 33.Fe2-a6. Si les Noirs prennent le Fou, la phalange de pions sera inarrêtable, si les Noirs laissent le Fou, c'est celui-ci qui va croquer le pion en b7 pour libérer le chemin vers la promotion !

Carslen, M (2776)-Grischuk, A (2733), Linares 2009 (12), 1-0.


 

C'est donc Alexandre Grischuk, à égalité de points avec Ivanchuk, qui triomphe, car il a gagné 3 parties, une de plus que son homologue ukrainien et empoche les 100 000 euros dévolus au vainqueur !


 

Avant de regarder un passage échiquéen de Bons Baisers de Russie, répondez à ce QUIZZ sur le tournoi de Linares.



Commenter cet article