Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry



Le capitaine Timothy Collier et son compère, Hadrien Larribère, ne gagneront pas une Kawasaki pour leur brillante saison échiquéenne, mais ils auront été deux des fers de lance de la montée en N3. Cette avant-dernière ronde s'avérait décisive puisqu'en cas de victoire d'Aix III, la montée en Nationale 3 serait acquise une ronde avant la fin de la saison. Mais le Gambit Marseillais, malgré son mauvais classement, pouvait s'avérer redoutable, au complet. Au premier échiquier, Fabrice Janier, avec les blancs, n'allait pas avoir la partie facile, contre le président du club phocéen, Daniel Israel.


Fabrice arriva, contre une Pirc, dans une position supérieure, mais il n'arriva pas à trouver l'étroite voie vers un net avantage.



Le phocéen, clône de Daniel Auteuil, vient de jouer 15...Cfd7 et ici, l'aixois répondit par 16.Ca2 ?, ratant, d'après Rybka, 16.a5 ! L'astuce de ce coup et que le pion b2 reste imprenable, car si 16...Dxb2 ? alors 17.Dd2 ! et les Noirs doivent donner leur Cavalier pour ne pas perdre leur Dame, après Tdb1 !

Au 2eme échiquier, el hombre de la pampa, j'ai nommé Gérard Gomez, avait à lutter contre l' ouverture Bird.



Au 3eme échiquier, le fils spirituel de Roger Couderc, Hadrien Larribère eut forte affaire, dès le début, contre la Française de Gérard Battaglia.



Au 4eme, c'est le capitaine, Timothy Collier, breton, aixois d'adoption qui affrontait un adversaire à la crinière léonine, alors que juste à côté, Marc-Andria Battesti se lançait dans un Gambit du Roi endiablé !



Au 6eme échiquier, notre vétéran Claude Maury, allait marquer le premier point en entrant dans une finale supérieure, dans sa fétiche Française.



Sur les deux derniers échiquiers, Yves "Nepalman"Loysel, allait faire parler la poudre, sur un Gambit Evans.



Loysel, Yves (1810)-D'Aura, Thierry (1770), N IV Aix en Provence 14.03.2009 (6).




Enfin, au dernier échiquier, le légitime représentant du Che, sur Aix, Jean-Paul Scamaroni, rentrait dans sa Sicilienne fétiche !



Le Scam nous gratifia d'une combinaison dont il a le secret pour occire son adversaire !

Les blancs n'ont pas vu le danger scamaroien et jouent 44.Dc7-e7 ?? La réponse du Che fut rapide comme l'éclair !

Les Noirs jouent et gagnent
.

Tavignot, L (1640)-Scamaroni, J-P (1790), N IV Aix en Provence 14.03.2009 (6), 0-1
.



Tout en joie après sa victoire, Jean-Paul voulut faire un petit tour de Kawa, heureusement que je le retins de faire cette folie, et l'immortalisa, pour la postérité, dans cette pause cheguevaresque !
Caramba, qué viva la révolucion !



3 victoires à rien, pour le moment, mais des parties tendues sur le reste des échiquiers C'est Marc Andria Battesti qui va donner le 4eme point à l'équipe aixoise, en jouant un dynamique Gambit du Roi.

Battesti, M-A (1958)-Fabet, O (1832), N IV Aix en Provence 14.03.2009 (6), 1-0.


Alors que Fabrice Janier annulait contre Daniel Israel, au premier échiquier, Hadrien, malgré être revenu dans la partie, perdit la "battaglia" finale contre son marseillais d'adversaire, sous le regard de notre président, qui arbitre de la rencontre, rentrait conscienseument les parties.



Les deux parties restantes étaient disputées, mais l'expérience de Gérardo Gomez allait payer sous l'oeil et le ventre d'Olivier Fabet.



Vallette, P (1838)-Gomez, G (2032), N IV Aix en Provence 14.03.2009 (6), 0-1.

Il ne restait que Timothy Collier qui luttait pour la gagne sous le regard du Scam, de Claude et de Patrick Pouilly.



Mais la persévérance finit par payer, et Tim réussit à vaincre Claude Saada, sponsorisé par Jacques Dessange.



Pour voir si vous avez suvi le film, à qui est cette main velu ?



Pour revenir à nos moutons, Aix III bat le Gambit Marseillais de Daniel "Auteuil" Israel par le score sans appel de 6 à 1, même si l'aridité du score ne reflète pas vraiment la belle résistance des phocéens.



Et une ronde avant la fin du championnat, nous pouvons affirmer que Aix III monte officiellement en N 3. Un grand bravo à toute l'équipe, savant mélange de jeunes espoirs et de vieux briscards ! Voici le résumé de la saison et le classement actuel. Avec 3 points d'avance sur le second, les aixois ne peuvent plus être rattrappés.





Sur les autres matchs du week-end, un match facile et un coup de gueule. Les antibois qui devaient jouer à Aix, contre l'équipe Une, se sont déplacés avec une équipe "bis" et 3 forfaits ! Apparemment, les azuréens, en mauvaise position dans le groupe, ont décidé de ne pas défendre leur chance jusqu'au bout pour sauver leur tête en N3. A noter la présence de l'inoxydable Johannes De Leeuw, qui a plus de 90 ans, a donné encore du fil à retordre à Jean-Paul Sebban qui a du s'arracher pour vaincre l'antibois !





A noter, qu'un match nul dans les deux prochains matchs suffirait pour la montée en N II.



Quant à la troisième rencontre qui devait opposer le CEI Toulouse à Aix II, à Lattes, près de Montpellier, elle n'eut pas lieu ! En effet, alors que les aixois étaient déjà partis vers la cité languedocienne, un coup de téléphone de la président de Lattes (même pas du capitaine toulousain ...), avertit nos représentants que l'équipe toulousaine n'avait pas daigné se déplacer ! Un grand merci, donc, à cette équipe du CEI Toulouse, dont le capitaine n'a même pas daigné avertir son homologue aixois d'un forfait généralisé, ce qui aurait pu éviter un long déplacement et des frais inutiles ! Un forfait généralisé nuit, déjà, à l'éthique sportive, mais le silence assourdissant du capitaine toulousain confine à l'impolitesse voire au mépris pour les adversaires du jour !

Evidemment, nous attendons que le club toulousain nous rembourse les frais de déplacement qui concernaient 3 voitures, qui se sont déplacées à Montpellier pour rien ! Un petit rappel de l'article 3.8 du réglement des matchs par équipe :

3.8. Forfaits sportifs
Définition : voir Règles générales 3.1.
Une équipe ayant plus de trois joueurs forfaits (1 en Nationale IV) perd le match sur le score de 3-0
(10-0 de points de parties, 5-0 en Nationale IV).
Une équipe n'ayant pas l'intention de se déplacer ou dans l'impossibilité d'aligner au moins 5 joueurs
(3 en Nationale IV), doit avertir le club adverse et le directeur de son groupe, au moins l'avant-veille du
jour fixé pour le match. Toute équipe ne se conformant pas à ces prescriptions et provoquant un
déplacement inutile, sera tenue de rembourser intégralement les frais de déplacement et de séjour
occasionnés. La base de calcul des frais de déplacement sera établie par le directeur du championnat

Par contre, cette victoire par forfait, conjuguée à la défaite surprise de Béziers contre Tournefeuille, nous propulse à la première place du groupe en compagnie de Perpignan et de Béziers ... Aurons-nous 2 équipes en Nationale 2, l'année prochaine ?



Pour finir sur une note positive, avec la belle victoire de Marseille au Parc des Princes, contre le PSG, voici la chanson de JPP ! Ben, Pourquoi ?






Commenter cet article

stanleys 16/03/2009 14:08

Bravo a l'equipe de N4!Les gars ont été impréssionants pendant toute la saison!
Je suis pas sur que l'équipe 2 est en tete de son groupe - on prend en compte d'abord les confrontations directes,non?
Quant à nous,un match nul est suffisant pour etre premiers