Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry



Dimanche 15 février 2009, à La Farlède, près de Toulon, 58 joueurs adultes, dans le Tournoi A et 18 jeunes joueurs dans le Tournoi B, ont poussé du bois durant cette journée dominicale pendant 8 rondes. Dans le Principal, 2 grands-maîtres, Sébastien Mazé et Nenad Sulava, 3 Maîtres bulgares, Petrov, Drenchev et Ninov ainsi que de forts joueurs régionaux, comme l'inoxydable Armen Petrossian, avaient fait le déplacement. Chez les aixois, David et Amos Benezra, Jean-Marc et Valentin Giry ainsi que l'ex-enfant terrible des échecs aixois, Yves Loysel, s'étaient déplacés.
Le Tournoi A vit la victoire de Sébastien Mazé, avec 7 points sur 8, malgré une défaite contre Nikolai Ninov, à la 6eme ronde. En tête, le maître bulgare qui avait 6 points sur 6, s'effondra inexpliquablement, lors des deux dernières rondes, en perdant contre son compatriote Marijan Petrov et le junior Julien Baudson, auteur d'un tournoi remarquable, puisque finissant 4eme, malgré son elo de 2060.
Avec 4,5 points sur 8, Jean-Marc Giry finit 17eme avec une perf à 2 100. Notre bon président s'est fait miniaturiser par le vainqueur du tournoi, mais il faut dire que Sébastien Mazé, qui était dans l'équipe de France lors des dernières Olympiades de Dresde, est un redoutable tacticien !



Mazé, S (2600)-Giry, J-M (2035), Open rapide de La Farlède 15.02.2009 (7), 1-0.


A noter la superbe 2eme place du marseillais Tristan Remille, battu seulement au départage par Mazé ! Ici au premier plan, devant son collègue de club, Armen Petrossian.



Yves "Nepalman" Loysel, avec 4 points finit 33eme, et David Benezra, 56eme avec 2 points, mais l'opposition fut très relevée, donc bravo à tous les aixois !



La grille américaine de l'Open A.

Dans l'Open B, brillante victoire d'Amos Benezra qui termine avec 7 points sur 8. Le duel fratricide, contre Valentin Giry, tourna en faveur d'Amos.



La grille américaine de l'Open B.

Et oui, les "djeuns" sont de plus en plus précoces, aux échecs comme au kung-fu !

Commenter cet article