Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry



Notre périple vers Lattes, pour jouer contre Tournefeuille, s'annonçait sous la férule du scientologue Tom Cruise, et de son Opération Walkyrie, présage incertain pour notre match dominical. Tournefeuille, une bourgade de 27 000 habitants, tout près de Toulouse, s'était donc déplacé à Lattes, cité dans la périphérie de Montpellier, pour nous rencontrer. Le club du sud-ouest se bat pour ne pas descendre alors que nous avions, encore, une infime chance de viser la montée.
Le club de la sympathique présidente, Sybil Roubaud, recevait plusieurs rencontres de Nationale 3, dans sa salle fétiche.



L'Echiquier du Roy René partait favori, dans cette rencontre, avec une moyenne de 1 981 Elo sur les 8 échiquiers contre 1 856, à nos homologues du Sud-Ouest. Mais les matchs ont leur logique que la raison ne connaît point, et ce duel lattois va bien mal commencer !
Si les deux premiers échiquiers, connaissaient des duels équilibrés,



avec Christine Flear qui annula et un Fred "Street" Lemière, assez à l'aise sur la Bird de son adversaire, qui l'emporta, les choses tournaient au vinaigre, dès l'ouverture, pour Christian Barreau.

Barreau, C (2107)-Villalongue, T (2038), N 3 Lattes 08.02.2009.



Au 4eme coup, victime d'une hallucination singulière, l'aixois croqua ce pion extrêmement toxique ...ce qui fut puni, immédiatement, par son adversaire par 4 ...Da5 ! Christian m'avoua que si ça n'avait pas été pour l'équipe, il aurait abandonné sur le champ ... Bien lui en a pris puisqu'après beaucoup de persévérance, il réussit à tirer la nulle avec une pièce en moins dès le 4eme coup !
Au 4eme échiquier, le bon Président Giry, se lançait, dès le début, dans des arabesques tactiques exotiques.



Au 8eme coup, Penna Bianca, s'inspirant d'un pseudo-sacrifice dans une variante de l'Alekhine, joua 8...a4, laissant le Fou noir en prise, JM pensant que la pièce noire n'était point prenable !

Garrel, P (1825)-Giry, JM (2035), N 3 Lattes 08.02.2009.



Mais le tournefeuillois glouton, prit le Fou avec allégresse, puisque qu'après 9.Dxb4 Cf6, il y avait 10.Fxc7 !, vrai coup de tonnerre dans un ciel d'azur, que Jean-Marc n'avait point vu ! Certes, après 10...Cxb4  11.Fxc8  Cc2+  12.Re2, les Noirs récupèrent une qualité mais au prix d'un Fou et 2 pions, puisque le pion b6 sera aussi mangé ... Même si la partie était très jouable puisque l'équilibre matériel était préservé, il s'avéra assez vite que les Blancs était un peu mieux et que le moral, déjà miné par un léger état fiévreux, de notre bien aimé Président, fut mis à mal ! Au 5eme échiquier,



contrôlait assez bien la Hollandaise de son adversaire et, d'ailleurs, nous apportera le dernier point du match nul, sous le regard inquisiteur du Street Fighter !

Sur les 3 derniers échiquiers, nous ne furent pas, non plus, à la fête.




Amos Benezra avait bien joué sa Sicilienne jusqu'à laisser traîner une qualité, que son adversaire s'empressa de prendre. Et malgré une résistance acharnée, le jeune aixois tomba avec les honneurs sous l'oeil désolé de son David de père. Mais je suis persuadé que d'autres parties en Nationale 3 et certainement dans des divisions supérieures, connaîtront un sort meilleur, dans l'avenir.
Patrick Pouilly avait bien entamé sa Française jusqu'à prendre un pion qu'il ne digèrera pas.

Marni-Sandid, T (1722)-Pouilly, P (2018), N 3 Lattes 08.02.2009.



Au lieu de jouer 12 ...h6, qui aurait laissé un léger avantage aux Noirs, Patrick joua 12...Cc x e5, qui donna beaucoup de jeu aux Blancs. Mais il faut dire, que le tournefeuillois a, par la suite, remarquablement joué !
Pour ma part, j'étais confronté à une jeune fille qui rentra dans un système que je connaissais bien, mais qui se défendit avec vigueur, d'où ma moue en milieu de partie.



Mais la variante me poussa à entrer dans une jeu d'attaque qui n'est pas de mon goût, d'habitude ...Mon 16 eme coup, 16.f3 !  prouve bien que j'avais, ce jour là, des intentions belliqueuses !

Giraud,T (2020)-Pinault, M (1729), N 3 Lattes 08.02.2009.




Si les noirs jouent 16.... e x f3, avez-vous vu la suite ?
Après une longue défense opiniâtre, Maïlys rendit les armes dans une position désespérée, au 35 eme coup.

Il faut rendre hommage à cette équipe de Tournefeuille, fort sympathique, qui a vraiment bien joué et qui aurait pu nous battre ! Jean-Marc Giry, après quelques étirements salutaires,



et bien spectaculaires pour un quadragénaire, analysa sa partie avec quelques regrets.



Nous pouvons apercevoir, derrière, Pierre Vicensini, de Marseille-Duchamps, un habitué de Buho 21 sous le nom de Fauveard.

Un match nul 3 à 3 qui grève, quasiment, tout espoir de montée, mais qui nous garantit un maintien mérité.




L'équipe Une se déplaçait à Toulon pour confirmer sa position de leader. Le résultat fut à la mesure de la différence Elo, entre les deux équipes. Si Stan Stoyanov, annula avec les Noirs contre Chaderon, Jean-Philippe "The Duke" Duquesnoy, continua avec son point désormais quotidien, contre Fabrice Pallandre.



Voici la partie du Duke, j'aime bien le "switch back" du Cavalier, au 19 et 20 eme coups ...

Duquesnoy, JP (2226)-Pallandre, F (2122), N 3 La Farlède 08.02.2009.


Laurent "Herr Doktor" Milesi fit une nulle de combat contre Paule, avec les Noirs.



alors que notre Trésorier, Jean au carré, telle une machine, a miniaturisé son adversaire sur une attaque Panov sur la Caro-Kann. Voici la position finale, dans laquelle les Noirs ont abandonné.

Jeanjean, D (2131)-Baudson, J(1945), N 3 La Farlède 08.02.2009.

 



Les Blancs jouent 17.Tc1, provoquant l'abandon des Noirs.

Alors que Tristan Fevat, au 5eme, se fit arnaquer en zeitnot, Jean-Louis "Bougorak" Sabatié, en forme olympique, buttait avec les Blancs, comme Julie Espositio, Denis Nobili assurant la nulle. Plus que jamais, l'équipe une se rapproche de la montée en Nationale 2.




Notre Nationale IV, devait confirmer son statut de leader contre les phocéens de Marseille Duchamps. Notre banc fit la différence, puisque nos échiquier 3 à 7 firent la différence.
Gérard Gomez annula aisément, au 1er échiquier, contre Olivier Auplat, qui avait joué contre Dominique Jeanjean en Coupe de France. Peut-être qu'au 20eme coup, tu as raté le coup te donnant un net avantage, Gérardo !

Gomez,G (2032)-Auplat, O (1900), N IV Aix en Provence 07.02.2009.



El hombre de la Pampa a joué 20.b3, mais Rybka propose un coup, positionnel, qui donne un avantage aux Blancs et qui est ... 20.a5 ! Car si 20..Dxa5 alors 21.Dh5. Et si les Noirs jouent autre chose, les Blancs joueront Df3 mettant la pression sur l'aile-roi noire.
Au 2eme, Tim a annulé, ce qui est assez rare, en ce moment, pour lui ! Hadrien "Allez les Petits"Larribère, a lui, vengé la défaite de l'Equipe de France à Dublin, en marquant un essai contre son adversaire du jour. Notre facétieux vétéran, Claude Maury,

 



londonisa son adversaire, alors que le fils spirituel du Che, JP Scamaroni vint aisément à bout de son adversaire.
La nouvelle idole des jeunes, j'ai nommé Che Scama !


 

 

Roger "Crocodile Dundee" Torelli, toujours le "Stetson", toujours vissé sur la tête, impitoyable avec ses indiens d'adversaire !





gagna sa partie, alors que Xavier Raymond, tombait les armes à la main !

Aix III se dirige, altièrement, vers la N 3 !



Enfin, brillante victoire de Aix IV contre Aubagne, par 3 à 1, l'équipe aixoise, toujours en embuscade, à 2 points, derrière le Gambit Marseillais. Aix V perdant contre l'autre équipe d'Aubagne. Aix VI annulant 2 à 2, encore contre une équipe d'Aubagne ...alors que Aix VII a brillament gagné par 3 à 0 contre l'Echiquier Alpille Durance !
Bref, cette journée en Nationale 6 fut un duel Aix contre Aubagne !
Une partie de N VI, de Marc Lassalle, qui a battu Jean-François Brest lors de la Coupe 2000.

 

Lassalle, M (1499)-Christiny, R (1499), N VI Aix en Provence 07.02.2009.


Bon, pour finir, un petit hommage à AC-DC, le groupe de mon adolescence que je vais aller voir au Stade Vélodrome, le 6 juin 2009 !

Commenter cet article

Tietie007 25/09/2009 00:04


Vive AC-DC !