Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry

 

 

Les Opens de Noël sont une tradition qui ne se perd pas, en France, et les tournois se multiplient, tels les petits pains, aux 4 coins de l'Hexagone. Personnellement, j'ai fait 2 fois l'Open de Nice, à Noël en 1995 et 1996. La première fois, avec Uncle JP et Larbi (qui avait fait une sale indigestion de patates et d'oeufs ingurgités avec une sauce indéfinissable dont seul le Larbi avait le secret, style mayo + arissa + moutarde + ketchup + béarnaise + sauce tartare et je ne sais quoi encore...), hébérgés chez Bougorak, à Cagnes-sur-Mer (Ah ce jus de raisin qui était resté au moins 6 mois sur ton balcon, JL ...), la deuxième fois à Nice même, nous avions loué un appart avec Tonton JP, David Guadalpi, Sébastien Midoux ,Eric Gaudineau et Laurent Guidarelli. Mauvais souvenir pour JP qui devait, devant mes ronflements obstinés, aller affaler son corps tout en muscle  sur la mince moquette dans le salon ! Le cadre de l'Open de Noël à Nice a souvent été somptueux, dans un des nombreux palaces qui longent la Promenade des Anglais et cette année ce fut l'Hôtel Aston qui accueillait l'Open. Evidement , il manquait quelqu'un à ce 24eme Open International d'Hiver, de Nice, le regretté Thierry Foissez, cheville ouvrière de l'Echiquier Niçois, depuis tant d'années, qui nous a quitté il y a peu.



L'Open d'Hiver niçois avait donc retrouver ses plus beaux atours et 130 joueurs étaient venus croiser du bois dans les salons feutrés du palace niçois. C'est le croate Bogdan Lalic, seul GM de l'Open, qui a remporté logiquement cette 24eme édition, devant les MI Joseph Sanchez et Benjamin Bujisho. A noter la performance de la jeune azeri, Khatin Baghirova, 11 ans, non classée, qui s'est permis le luxe de battre Sébastien Gachet (2318 elo) et qui terminera 1ere féminine du tournoi !!

N'ayant pas de parties de cet Open, je vais vous montrer une partie intéressante jouée, en 1996, entre le Maître hongrois Sandor Videki et Jean-Paul "Chupa Chups" Sebban ! A l'époque, JP, toujours à la pointe de la technologie, s'était rendu compte, en regardant ChessBase, que le hongrois jouait e4 et que sur la Sicilienne Polougaievsky, entrait dans une variante particulière. Après une nuit de préparation, aidé par le Guad et le  Guida, Tonton JP avait réussi à annuler facilement contre le joueur magyar, en jouant à la vitesse de l'éclair ! Mais Sandor, ne connaissant pas la puissance de la Chupa Chups !




Videki, Sandor (2405)- Sebban, Jean-Paul (2120), Nice Open (5) 12.1996.



60 joueurs s'était donné rendez-vous, à Montpellier, pour le 3eme Open de La Diagonale du Sud. Une invitée de charme était venue pour ouvrir les festivités, Alexandra Kosteniuk !



Eric Prié s'est imposé au départage contre le toulousain Emmanuel Bricard, et remporte donc cette 3eme édition.  En l'honneur d'Herr Doktor, voici une partie du vainqueur du Tournoi. Le jeune Clément Mania a fort bien résisté au grand-maître montpelliérain, mais son 23eme coup lui fut fatal !

Prié, Eric (2491)-Mania, Clément (1983), La Diagonale du Sud Op (4) 12.2008.


A Mundolsheim, la patrie de Matt Pokora, 164 joueurs étaient venus pour s'affronter dans deux Opens. L'Open A a vu la victoire du Maître bulgare Bratanov Zvisko (tu le connais, Stan ?), 

 

devant Ikonnikov , à noter la belle 3eme place de l'espoir français Jean Netzer.

C'est à Béthune, la ville de Jacques Mellick, mauvais souvenir pour tous les marseillais et les supporters de l'OM, que se déroulait le 29eme Open de Noël qui réunissait 238 joueurs ! Le biélorusse Sergeï Azarov ,


gagne le tournoi au départage, devant une meute de GM, Burmakin, Sanikidze et L'Ami !
A noter les 5 et 6eme place de 2 français, François Fargère et Jolly Jean-François.
Azarov a perdu sa partie contre Sanikidze, lors de ce tournoi, mais l'année dernière, il avait gagné le même adversaire lors des championnats d'Europe. Faute de parties béthuniennes voici donc la rencontre entre les deux joueurs à Dresde :

Azarov, S (2571)-Sanikidze, T (2426), Eu Ch Dresde 2007.


Finissons en beauté, avec un des héros de JP, j'ai nommé le maître es-giflasse, le King du 5 francs, le chef de la "soupe de phalanges", le Dieu de la mandale ....


Commenter cet article