Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Giraud Thierry

Vassili Ivanchuk sillonne la planète échiquéenne depuis 20 ans, déjà, 1er ex-aequo avec un certain Joël Lautier, lors du championnat du monde junior à Adélaïde, en 1988 et brillant vainqueur du célèbre Open de New-York, cette même année.  En 1989, le jeune ukrainien se permit de gagner le super-tournoi de Linares, devant Karpov !
Il récidiva en 1991, battant Karpov en ouvrant avec 1.d4 et Kasparov en commençant par 1. e4 !! Il remporta le Tournoi devant les 2 K !  Rarement un joueur d'échecs aura écrasé, de la sorte, le grand Garry Kasparov !


Caïssa s'était donc penché sur le berceau de l'ukrainien et ses exploits du début des années 90 lui promettait un avenir mondial !
Mais voilà, Tchouki, dont Dorfman disait qu'il était déjà un monstre, à 12 ans, n'est pas la régularité incarnée. Capable du meilleur, il peut aussi passer totalement au travers. En 1991 il se fait sortir par Yusupov, en match des
Candidats et lors de l'Interzonal de Biel, gagné par Boris Gelfand, en 1993, il finit 14eme alors qu'il était le 2eme elo du tournoi et se fit éjecter du cycle mondial avoir de l'avant commencé !
Malgré sa victoire à Linares, en 1995, devant l'inoxydable Karpov, le fantasque ukrainien, trop fragile, craquait à nouveau contre Nisipeanu, en demi-finale du Championnat du Monde Fide, en 1999, gagné par Alexandre Khalifman
, alors qu'Ivanchuk était largement favori ! 
L'année suivante, la malédiction mondiale continuera, puisqu'il se fera sortir, sans gloire, au 2eme tour, par l'obscur Jan Elhvest ! En 2001, alors que le nirvana  échiquéen se profilait, il fut humilié, en finale, par son cadet , Ruslan Ponomariov, à Moscou ! En 2004, la soupe à la grimace continua, puisqu'à Tripoli, Tchouki se fit encore sortir, au 3eme tour, par le futur champion du Monde, Kasimdjanov, il se consola malgré tout avec le titre de
champion d'Europe, à Antalya, cette même année ! Mais le bouquet arriva en 2005, lorsqu'il se fit éjecter, dès le début, par l'étoile montante des échecs bulgares, Ivan Cheparinov !!

Mais tel le phénix, le Tchouki renaît toujours de ses cendres ! Certes, sa capacité à supporter la tension d'un match reste toujours problématique, mais depuis quelques temps, le génie de Berhezany survole les tournois auxquels ils participent ! Dernièrement, en mai, à Sofia
, il a écrasé la forte concurrence en terminant premier avec 1,5 points d'avance sur le second, l'ancien champion du monde Veseline Topalov !!
Le style tchoukien, universel, est assez indéfinissable, l'homme excellant dans les phases finales, voir ses victoires, dans la capitale bulgare, contre Radjabov et Topalov. Ses adversaires ont toujours du mal à se préparer contre lui, car il peut tout jouer. Contre l'ancien champion du monde, il joua une Française, puis contre Ivan Cheparinov, il utilisa la fameuse Sicilienne ...et dans les deux cas, la lumière vint !







Et maintenant, une petite leçon sur How to win with the Taimanov, contre le jeune Cheparinov :




Non content d'avoir survolé le tournoi de Sofia, Vasily, s'est tapé Shirov, puis Anand, pour gagner le Tournoi de Leon , le 1er juin ! Tchouki se permit le luxe de miniaturiser le champion du monde indien !!


Super-Tchouki semble donc revenir à très haut niveau, renouvellant ses exploits du début des années 90, et faute de participer au nouveau cycle mondial, il se consolera avec son titre de champion du monde de Blitz, gagné à Moscou, devant les meilleurs mondiaux, en novembre 2007 !

Avant d'apprécier l'anglais tchoukien, à Linares, testez vos connaissances sur le championn urkainien en répondant à ce QUIZZ
.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sandrine 07/09/2008 17:30

jouer aux echecs, analyser les echecs titre du très bon article sur l'annuare du millionnaire : http://www.jeseraimillionnaire.com
sans oublier les voitures de http://www.twinibila.com